You will be redirected in 3 seconds

loading...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Projet Peugeot : Le pacte d’actionnaires sera signé en janvier - Algeria latest news

Projet Peugeot : Le pacte d’actionnaires sera signé en janvier

Le pacte d’actionnaires du projet de construction d’une usine automobile de marque Peugeot en Algérie sera signé en janvier prochain, a annoncé hier le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb. «Les missions assignées au ministère de l’Industrie ont été accomplies.



Maintenant, l’affaire reste entre l’entreprise (Peugeot, ndlr) et ses partenaires. Ils signeront le pacte d’actionnaires au mois de janvier prochain», a déclaré M. Bouchouareb à la presse en marge de la célébration de la 20e Journée nationale de normalisation, organisée à l’hôtel El Aurassi.

Les groupes privés Condor et Propharmal ainsi que l’entreprise publique PMO sont les actionnaires algériens dudit projet, doté d’un investissement de 100 millions d’euros. Selon le ministre, tout est finalisé, y compris le foncier qui est disponible pour l’installation de l’usine, dans la région d’Oran. Une assiette de 25 hectares a été dégagée pour la sous-traitance.

Un choix préliminaire s’est porté sur quatre sites dans la daïra de Oued Tlélat (sud d’Oran) pour abriter le projet de l’usine automobile Peugeot. «Le lancement des travaux du projet se fera dans les délais», a ajouté le ministre. Cette future usine automobile fabriquera quatre types de véhicules, dont un pick-up, dont une partie de la production sera destinée à l’exportation.

M. Bouchouareb a annoncé par ailleurs que la SNVI et El Hadjar ont bénéficié d’un nouveau plan d’urgence dans le but de relancer leur productivité. «Nous avons fait adopter par le Conseil des participations de l’Etat un plan de développement pour les deux entreprises. Ce plan de développement ne pourra pas démarrer si elles restent dans les mêmes conditions dans lesquelles elles évoluent aujourd’hui.

La SNVI était pratiquement à l’arrêt. Donc, la SNVI avait besoin d’un plan d’urgence. J’ai présenté ce dossier au gouvernement à travers un Conseil interministériel présidé par le Premier ministre, hier, et le dossier a été adopté», a précisé le ministre, sans donner davantage de détails. «La SNVI va se mettre en position de produire très rapidement, mais elle doit aussi faire un effort par rapport à son plan de restructuration, à sa mise en adéquation par rapport aux objectifs tracés», s’est-il contenté de dire.

La SNVI n’en est pas à son premier plan de sauvetage. Alors que des sommes colossales ont été injectées par le passé, elle n’arrive toujours pas à sortir la tête de l’eau. Sur un autre registre, le ministre a fait savoir qu’une assiette foncière globale de 12 000 hectares, dégagée pour les zones industrielles, sera mise à la disposition des opérateurs économiques à partir de janvier prochain.

Tag(s) : #Section Française

Partager cet article

Repost0