You will be redirected in 3 seconds

loading...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Les 9 vœux éco que les internautes du Figaro font pour 2016 - Algeria latest news

L'année 2015 touche à sa fin. L'occasion pour la rédaction éco du Figaro.fr de demander à ses internautes quel est leur souhait pour l'année 2016. Inversion de la courbe du chômage, baisse des impôts ou encore hausse des salaires sont les vœux qui reviennent le plus souvent. Mais on a également senti dans leurs réponses une pointe de fatalisme, comme s'ils n'y croyaient pas. En effet, nombreux sont ceux qui n'attendent rien de l'année 2016. La faute pour beaucoup d'entre eux à François Hollande qu'ils considèrent incapable d'exaucer ces vœux. Les internautes du Figaro.fr ne sont pas les seuls: les Français, dans leur grande majorité, ne croient plus aux promesses économiques du chef de l'État, comme l'a révélé le 20 décembre dernier Le Figaro.

Nous avons sélectionné huit thématiques: le chômage, les retraites, l'emploi, l'épargne, le budget de l'État, le pouvoir d'achat, les entreprises et l'économie solidaire à partir de témoignages que nous ont transmis les internautes du Figaro.fr.

• CHOMAGE

J-Pierre du Perigord Vert: «Réduire le chômage pour augmenter le nombre de cotisants et aissanir les finances sociales».

Il est vrai que la situation n'est guère réjouissante: cela fait trois ans que le taux de chômage n'est pas repassé sous la barre des 10%. Depuis que François Hollande a été élu président en 2012, il a même tendance à stagner autour de cette barre symbolique. A tel point qu'au troisième trimestre, il a même atteint son plus haut niveau depuis 1997. A moins d'un an et demi de la fin de son mandat, la courbe du chômage ne s'est donc toujours pas inversée, comme l'a promis le chef de l'État.

LIRE AUSSI:

» Le chômage est-il devenu une fatalité en France?

» Qui sont les chômeurs en France?

• IMPOTS

Parmi les nombreux souhaits de voir les impôts baisser - 84% des Français n'y croient pas -, une proposition a été suggérée par un certain nombre d'internautes du Figaro.fr: le retour au prélèvement à la source. En mai dernier, l'idée était pourtant loin d'avoir fait l'unanimité parmi nos lecteurs. Dans une interview au Figaro en juin dernier, le ministre des Finances Michel Sapin a confirmé qu'il aurait lieu dès le 1er janvier 2018. Pour certains internautes, cela doit permettre d'assurer «une plus grande transparence» (Claire Davrillon) ou contrôler et empêcher les fraudes (Emmanuel-Jean Léost).

Tag(s) : #Section Française

Partager cet article

Repost0