loading...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Algérie : près 3 milliards de dollars de commandes d’armement russe en quelques mois - Algeria latest news

Les performances de l’armée russe en Syrie, notamment de ses forces aériennes, a ravivé les convoitises autour du matériel militaire russe. La démonstration de force de la Russie semble avoir fini de convaincre le Haut-commandement de l’Armée nationale populaire (ANP). Pour preuve, l’Algérie a commandé pour près de 2,8 milliards de dollars d’équipements militaires de fabrication russe, en particulier des avions de chasse (polyvalents), des bombardiers et des hélicoptères, rapporte, ce lundi 28 mars, le quotidien russe Kommersant.

La piste des Su-35 se confirme

L’Algérie aurait passé commande pour au moins une dizaine d’appareils de type Sukhoi Su-35S, selon le journal économique russe. Une confirmation de l’intérêt de l’ANP pour ces appareils qui ont connu leur baptême du feu sur le terrain syrien. Le montant du contrat s’élèverait à près de 900 millions de dollars, précise la même source. Les Su-35, des avions multi-rôles de génération 4++, sont des appareils de supériorité aérienne redoutable, de l’aveu même des autorités militaires américaines.

Parallèlement, l’ANP a officiellement acheté 12 bombardiers du même fabricant : des Su-32 (version export du Su-34, utilisé en Syrie). Cette acquisition, annoncée en décembre dernier, coûterait entre 500 et 600 millions de dollars. À cela, il faut ajouter l’achat de 14 Su-30, commandés en septembre 2015, pour un montant de près de 500 millions de dollars.

Des hélicoptères en masse

Toujours dans un contexte d’effort de renouvellement des équipements militaires de l’ANP, l’Algérie a également acquis 40 hélicoptères de combat : des Mi-28NE du fabricant russe Mil, considérés comme les plus performants de leur catégorie. Un contrat de 600 à 700 millions de dollars.

Dans le même temps, l’Algérie a déjà reçu 6 Mi-26T2, les hélicoptères de transport les plus larges du monde. Depuis, l’Algérie a signé un nouveau contrat pour la fourniture de huit autres hélicoptères du même type. Le prix unitaire de ces appareils avoisine les 18 millions de dollars, selon plusieurs sources. En comptant la formation des pilotes et des techniciens, le contrat serait d’un minimum de 150 millions de dollars.

Sans compter les commandes antérieures, l’on comptabilise, depuis septembre 2015, un carnet de commande bien rempli, pour un prix d’un peu plus de 2,8 milliards de dollars en l’espace de 6 mois.

Tag(s) : #Section Française

Partager cet article

Repost 0