loading...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); La dette extérieure du Maroc s'alourdit à 30,4% du PIB - Algeria latest news

Au 31 décembre 2015, la dette extérieure publique du royaume du Maroc a atteint une proportion de 30,4% du PIB, avec 300,82 milliards de Dirhams, soit plus de 30,3 milliards de dollars, selon une note statistique de la Direction du trésor et des finances extérieures (DTFE) marocaine, rapporte le quotidien local Libération, selon Dimanche.

L’endettement du Maroc tend à s’accroître : le niveau de la dette extérieure du royaume était de 30,1% du PIB à la même période de 2014, soit 0,3 point de pourcentage de plus en une année.

Qui détient la dette marocaine ?

La note de la DTFE détaille également la structure de la dette du voisin de l’Ouest. Elle est détenue en majorité par des « créanciers multilatéraux », à hauteur de 45,2%. L’institution marocaine ne précise pas la nature de ces détenteurs, mais les créanciers multilatéraux sont généralement des groupes informels de pays créditeurs comme le « Club de Paris ».


L’euro : principale deviseArrivent ensuite les créanciers bilatéraux, avec 28,4% des dettes marocaines, précise la note. L’Arabie Saoudite est un prêteur traditionnel du Maroc, notamment pour l’achat d’armement pour les forces armées du royaume. Enfin, les institutions financières et monétaires internationales, ainsi que les banques commerciales détiennent 26,4% de la dette marocaine.

Par ailleurs, nous relevons la nature des monnaies d’emprunt du royaume. L’essentiel de la dette extérieure publique est libellé en euro, avec 34,2%, suivi du dollar américain (22,4%), le Yen japonais (3,6%), tandis que les autres devises sont à 9,8%, détaille la même source.

Enfin, l’essentiel de la dette extérieure marocaine (76,3%) est assujetti à des taux d’intérêt fixes, alors que 23,7% de la dette est assortie d’intérêts à taux variables, note la DTFE.

Tag(s) : #Section Française

Partager cet article

Repost 0